si tu as à manger, je pourrais peut être t'offrir à boire.

rien ne vaut l'écriture et la liberté.

14 mars 2021 ~ 0 Commentaire

Corinne Masiero, entre la Vénus de Botticelli et l’Enfer de Bosch.

Corinne n’est pas bien polie : se foutre à poil, mais quelle ignominie !!! On sait, en effet, depuis Bourdieu que les dominants tissent des distances considérables avec les contradictions et les problèmes au point que l’essentiel est devenu vulgaire. Et c’est ainsi que l’on peut fort civilement parler de la faim dans le monde, de la […]

17 octobre 2020 ~ 0 Commentaire

Les caricatures, une manière fragile de ne pas faire la guerre, de ne point tuer.

Le pire est humain, le meilleur est humain. On n’en sort pas. Pour faire la guerre, il faut être deux Et il existe une limite à la parole, quand quelque chose qu’on appelle peut-être improprement la barbarie (parce qu’elle évolue dans le chaud et qu’il s’agit plutôt de froideur) frappe parce que précisément le langage […]

28 septembre 2020 ~ 0 Commentaire

Covid : mourir idiot mais sans angoisse.

Dans les temps ou Dieu nous envoyait des châtiments pour nos inconduites, la chose était entendue. La peste sévissait, des cadavres, en affreuse décomposition jonchaient les trottoirs et au diable, la médecine, si Dieu nous pardonnait, tout s’arrêtait. On ne saurait être trop sévère avec l’hygiénisme quand Dieu est parti prendre des vacances : se laver […]

16 septembre 2020 ~ 0 Commentaire

5ème république : faillite du politique et …..du corps intermédiaire.

Quand un système se prétend républicain et qu’il supporte des taux vertigineux d’abstention, il n’est nullement besoin d’être un expert éclairé pour considérer qu’il y a faillite de la démocratie et du langage. (La parade de l’expert consiste en un déni d’abstention et une psychologisation de la politique, ; il est, en général, adoubé expert pour […]

23 juillet 2020 ~ 0 Commentaire

Le maitre ignorant n’est pas un algorithme

Présentiel et distanciel sont les 2 mamelles de l’éducation en ces temps de confinement. Fallait-il vraiment se creuser les méninges pour générer de tels barbarismes qui déclinent une contrainte sans apporter le moindre cadre de réflexion. J’ai aimé intellectuellement le caractère irrespirable de la grotte préhistorique sous un déluge, quand le ciel nous tombait sur […]

22 mai 2020 ~ 0 Commentaire

La démocratie sur ordonnance ou le patient imaginaire.

« Dans les discours et dans les choses, ce sont deux sortes de personnes que vos grands médecins. Entendez-les parler: les plus habiles gens du monde; voyez-les faire: les plus ignorants des hommes. » Le Malade imaginaire (1673) de Molière   On aura maintenant compris l’immense incohérence de la société déconfinée, son lot de postures dynamiques surtout sur la plage, sa […]

08 mai 2020 ~ 0 Commentaire

Les problèmes spatio-temporels de l’avant

Dans les problèmes aigus de l’après crise, on se réfère souvent à l’avant. Rien ne serait comme avant. Le trouble s’installe pour la bonne raison qu’avant constitue un redoutable écueil ; il contient des dimensions d’espace et de temps radicalement contradictoires. Aller de l’avant sur le plan de la motricité, de la marine, de la géographie, […]

28 avril 2020 ~ 0 Commentaire

Les dialogues intérieurs du confinement

A quoi nous renvoie cette situation de suspension dans l’espace et dans le temps ? Suspension constitue une hypothèse hardie tant certaines souffrances liées aux signes du corps à son érosion, à son dysfonctionnement peuvent rendre le souffle court, le cœur battant, captifs de  formes aiguës de constipation ou d’épanchement. L’écoute de ce corps pesant, redevenu […]

24 avril 2020 ~ 0 Commentaire

Covid, étrangeté, proximité, arbitraire et dessous de tapis.

D’où je parle, l’épidémie ne se présente que comme une sensation. Mon Covid à moi n’a pas le visage net. Ses contours mordent sur le décor. Pour l’instant, aucun de mes proches, de mes ami(e)s n’a été touché, malade ou mort. Si j’ai une sensation diffuse, elle s’accompagne d’un pressentiment. Tout peut changer et me […]

20 avril 2020 ~ 0 Commentaire

La mort derrière la glace ou le supplice de la technocratie hygiéniste.

Le souvenir de mon épouse, infirmière, morte à la maison depuis longtemps d’un méchant cancer du poumon, resurgit en ces temps de virus. Elle qui, lors des dernières semaines dans la vie, demandait désespérément à partir et qui avait pu trouver une oreille attentive, le fameux protocole Hypnovel. Martine connaissait le prix de cette vie, […]

Victor Coudesabot |
Savoirses |
P4corneille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réfléchir et dire... un peu
| the blonde box
| Shareprof